Piquer la cheville

Lors des fiançailles, on pique la cheville, dans le jardin de la future mariée. Ainsi, les uns après les autres, amis, familles et futurs mariés se délectent d’un bon vin bu dans une coupe en bois surmontant un piquet. 

Puis tour à tour, l’assemblée enfonce le piquet dans la terre, marquant symboliquement l’union des jeunes gens.  

Ces verres en bois tournés, célèbrent le mariage entre le bocage et le marais vendéens, en mêlant lignes agricoles franches et courbes douces des marais salants. Ces verres sans tiges racontent également une autre histoire :

celle de l’hospitalité des caves vendéennes, où les verres séparés de leurs pieds, obligent les joyeux buveurs à finir leur verre avant de le reposer. 

Pièces réalisées avec le tourneur Bernard Favreau, à Corcoue sur Logne

pendant notre résidence de création "90 mogettes", 

au Site Saint Sauveur,  Rocheservière

© 2019 | STUDIO CLARA + CLÉMENCE | All rights reserved