Rompre le pain

Objet sacré de la convivialité, pierre angulaire de la table française, la miche de pain trône sur nos tablées, est rompue, coupée, tronçonnée, distribuée, partagée.​

Empreint de superstitions et de symboliques, le pain ne se retourne pas, se voit bénir d’une croix, on le réglemente et on le mange.​ Mais avant tout le pain c’est une affaire de fraternité.

Etymologiquement, on devient copains, co-pains, compagnons de pain, de galères et de pitances.​

En famille on se bat pour le quignon, entre amis on le rompt allègrement mais en tout cas jamais de petits pains individuels. A bat le pain de mie, l’uniformisation, l’individualisation du pain, partageons à battons rompus notre pain quotidien !​

Le pain, petite attention qu’on amène chez son hôte ou qu’on prépare pour ses convives; le pain reste l’invité originel de toute table conviviale !

Pains réalisés avec les boulangers de la boulangerie DuPain, Paris, 2018

dans le cadre de notre projet "Faites comme chez vous, Histoires et objets de convivialité", initié en 2018

© 2019 | STUDIO CLARA + CLÉMENCE | All rights reserved